Une histoire inspirante de Michelle EKURU, femme devenue « shoes maker ».

ekure-1

Michelle Ekuru est une femme Nigériane, diplômée, sans emploi. Pour faire face à ses besoins quotidiens qu’elle est appelée à satsfaire, elle s’est lancée dans la cordonnerie. aujourd’hui, elle fabrique des chaussures de luxe, semblables à des chaussures « Made in Italy ».

Elle est née dans l’état d’Eku Delta, au Nigéria. Diplômée en études internationales et diplomatie de l’université du Bénin, elle rêvait d’une carrière professionnelle. Mais après six ans de chômage, la jeune femme décide de se lancer dans la fabrication de chaussures.

« Mon inspiration vient de Dieu. Je n’aurais jamais imaginé fabriquer des chaussures. J’ai été graduée il y a six ans. J’ai cherché du boulot en vain », a-t-déclarée.

ekure-2

A un moment donné, Michelle a été employée par une compagnie à Lagos, mais elle s’est sentie exploitée par le travail qu’elle faisait. Elle a décidé de démissionner, avant de tenter ailleurs, sans succès. Cette situation de sans emploi lui a permis de réfléchir sur ce qu’elle pouvait faire pour son propre compte. Etre elle-même le (la) patron (ne) de soi-même. Un rêve devenu réalité quelques temps après avoit muri son imagination.

Sa nouvelle passion a commencé quand elle achetait et revendait des chaussures. Un jour Ekuru se posa la question si cette compagnie ne l’aiderait pas à revendre des chaussures qu’elle-même fabriquerait. Coup de chance ! L’entreprise était d’accord de sa proposition. En apprenant comment fabriquer des chaussures avec l’aide d’un ami, elle lancera son entreprise et désormais elle est « Shoes maker », fabricant de chaussures. A en croire son témoignage, elle se sent mieux dans sa peau de « Shoes maker » comme tout un chacun dans son métier.

Dalicia KABWE

Please follow and like us:
0

?>