Mouvement Nappy ; revendication de l’identité Africaine ou simple Mode

C’est à travers un magazine de mode que j’ai entendu  parler pour la première fois du mot «  Nappy » de la bouche de ADAMA AMANDA NDIAYE, plus connue sous le label ADAMA PARIS . Cette célèbre styliste et créatrice de mode et surtout  fondatrice de la chaîne de télévision «  Africa Fashion TV » et de la Black Fashion Week, cette plate forme destinée à promouvoir sa marque et les créations des autres stylistes. Je me suis tout de suite lancée à la recherche d’explications pour appréhender ce concept si nouveau pour moi. Quelle n’a pas été ma surprise de découvrir autant de contenus, des blogs consacrés à ce sujet en vogue à cette époque de l’expansion des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. J’ai été fascinée par autant d’engagement et de mobilisation dans le chef de ces adeptes du look naturel plutôt des cheveux naturels. J’ai en fait compris que ce n’était pas juste une question de tendance mais un véritable combat, une revendication de l’identité Africaine. Pour ne pas vous influencer, je partage avec vous la moisson de mes recherches en vous  laissant  la liberté de tirer vos  propres conclusions.

Nappy signifie crépu en Anglais. Ce terme polémique lors de la Traite Négrière désigne aujourd’hui un mouvement des femmes appelés « nappy girl » qui abandonnent le défrisage et laissent pousser leurs cheveux naturels. Du coté Francophone « nappy » représente un acronyme forme de « natural » et de « happy » à  traduire « naturelle » et « Heureuse ».

 

Please follow and like us:
0

?>