Mois de la femme : l’UCoFeM lutte pour l’image des femmes des médias

En marge de la célébration du mois mars dédié à la femme, l’Union Congolaise des Femmes des Médias (UCoFeM) a organisé, les 5 et 6 mars 2018, un colloque de deux jours. Tenu sur deux sites différents, d’abord en salle de réunion de l’Université pédagogique nationale pour la première journée, puis la clôture au centre Wallonie Bruxelles, ce colloque a tourné autour du thème : « l’image de soi à l’intention des femmes des médias ».

Pour Anna Mayimona, Coordonnatrice de cette structure, ce colloque avait pour objectif de pousser la réflexion de l’opinion sur l’image de la femme dans les médias, au-delà de l’aspect festif de la célébration de la journée et du mois de mars dédié à la femme. Revenant sur les thèmes exploités par les différents intervenants, la Coordonnatrice de l’UCoFeM a fait remarquer combien les livres jouent un grand rôle dans le changement de perception des femmes dans les médias tels qu’approfondi par le thème : « l’écriture romanesque dans le changement de la perception de la femme » ou encore « l’apport du droit dans l’image de la femme ».

C’était l’occasion pour Viviane Konings, coach en relooking, de parler de l’importance de donner une bonne image à la télévision. Car, selon elle, la posture, la tenue ou mieux la mine qu’on affiche permet ou pas d’accrocher l’attention des téléspectateurs.

Dans le souci de prêcher par l’exemple, une invitée de marque s’était jointe à ce colloque, en la personne de maman Ewaso, de son vrai nom Annie Francis Ekwali, ancienne journaliste à la Radio Télévision Nationale Congolaise, aujourd’hui âgée de 81 ans, venue partager son expérience avec la jeune génération des femmes des médias. Ce colloque qui a connu un grand engouement s’est clôturé par une série de questions et réponses, doublé de l’annonce de la création du prix Maman Ewaso qui sera décerné aux acteurs médiatiques.

Ferha Ntumba

Please follow and like us:
0

?>