Menstruation : stop au tabou

D’après des études menées par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et ses partenaires dans plusieurs pays du monde dont la RDC, elles ont démontré que les filles à l’âge de la puberté s’absentent à l’école pendant la période de leurs menstruations et perdent ainsi les matières dispensées pendant qu’elles s’absentent.

D’où l’initiation en 2014 par l’Assemblée générale des Nations Unies de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle. En RDC, la célébration officielle de cette journée a eu lieu le 26 mai dernier à l’EP2 Lemfu dans la commune de Ndjili à Kinshasa. Occasion pour Dieudonné LUFUNISABO BUNDOKI, secrétaire général à l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel de souligner l’importance d’une sensibilisation à l’hygiène menstruelle. Il a, par la même occasion, noté que plusieurs communautés de part leurs cultures considèrent tabou de parler aux enfants en famille des soins intimes.

Pour Dieudonné BUNDOKI, ce comportement est dépassé de nos jours. Il a cependant demandé que la sensibilisation sur ce thème dans les écoles fasse l’objet d’une activité régulière et préparatoire pour la jeune fille pubère à une gestion correcte de son hygiène intime. Enfin le sécretaire à l’EPSP, n’a pas manqué de faire obligation, non seulement aux écoles, mais aussi aux familles d’accompagner les filles à accepter cette nature.

A en croire le secrétaire BUNDOKI, le gouvernement de la RDC ne ménagera aucun effort pour que les élèves puissent étudier dans des conditions exigées par cette nature pubère.

Ferha NTUMBA

Please follow and like us:
0

?>