Marie- Chantal KANINDA, une congolaise à l’internationale

C’est depuis ce 1er mars 2017, mois dédié à la femme, que la RD Congolaise Marie-Chantal KANINDA a remplacée l’américaine Patricia SYVRUD, qui s’est retirée le 28 février dernier au poste de Directrice Exécutive du Conseil Mondial De Diamant, WDC. En effet, la congolaise KANINDA a été nommée Directrice Exécutive du WDC le 27 février dernier. L’annonce a été faite le jour même dans un communiqué publié officiellement par cette organisation internationale.

D’après ce communiqué, Marie-Chantal KANINDA a été choisie pour ses 20 ans d’expériences dans le secteur et son engagement dans les questions d’éthique et d’anti-corruption. Marie-Chantal KANINDA va donc jouer le rôle de l’avocate mondiale des industriels de la joaillerie et du diamant notamment dans la réforme du processus de Kimberley, procédure internationale de traçabilité des diamants bruts. Sa principale tâche sera la bonne gouvernance dans le secteur de diamant.

Pour rappel, le WDC est une organisation mondiale créée en 2000. Elle a pour mission de rendre possible la traçabilité des diamants bruts pour prévenir leur utilisation à des fins illicites telles que la guerre.

Qui est Marie-Chantal KANINDA ?

Diplômée en économie de l’Université de Liège en Belgique depuis 1994 et âgée d’une quarantaine d’années, Marie-Chantal KANINDA évolue depuis 20 ans années dans le secteur minier. Elle a occupé des postes d’administration, de gestion et d’affaires extérieures au niveau des cadres supérieurs et a fourni son expertise aux différentes équipes des projets en Afrique.

À ses débuts, en 1998, Marie-Chantal KANINDA a évolué dans le secteur aurifère. Pendant six ans, elle a œuvré au sein de la société ghanéenne Ashanti Golfields, puis d’AngloGold Ashanti (après une fusion). Au cours des six années qui ont suivi, elle est passée de l’or au diamant avec le géant sud-africain De Beers. Depuis plus d’un an, elle représente Rio Tinto, le deuxième groupe minier mondial, comme Directrice des relations extérieures pour l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique centrale et Madagascar. Entretemps, elle a initié et préside actuellement un groupe de lutte contre la corruption dans le secteur privé.

Dans sa gibecière, plusieurs réalisations.

Marie-Chantal KANINDA a le mérite de réussir la relocalisation d’une communauté en Angola, pour permettre à son groupe, Rio Tinto, de débuter la phase d’exploration. Elle a également mis en œuvre plusieurs plans stratégiques d’engagement des parties prenantes dans plusieurs opérations en Afrique. Cette Dame très jeune, d’une quarantaine d’années, a participé aux examens du Processus de Kimberley dans les pays africains, représentant le Conseil Mondial du Diamant au nom de Rio Tinto. Elle est membre du Conseil d’administration de Diamond Development Initiative (DDI) et de Procredit Equity Bank. Elle est également Présidente d’un groupe de travail anti-corruption en RDC pour le secteur privé et a publié un code de conduite pour le secteur privé auquel plus de 25 entreprises ont adhéré.

Belinda Idiakamba

Please follow and like us:
0

?>