L’Ong Fmjc note un faible taux de participation des femmes sur la liste des électeurs à Kinshasa

L’Organisation non gouvernement « Femme des médias pour la justice au Congo » (FMJC) a rendu public fin décembre 2017, son rapport sur l’observation du processus d’identification et enrôlement des électeurs à Kinshasa. La mission du collectif des observateurs de l’Ong, déployée dans 92 centres d’inscriptions à travers la ville de Kinshasa consistait à observer essentiellement la participation des femmes dans le processus électoral, dans son volet identification et enrôlement.

 

Dans son rapport publié le 30 décembre 2017, l’Ong a noté un faible taux de participation des femmes enrôlées à Kinshasa en 2017, soit 49% contre 51% en 2006 et 2011. Ce faible taux de participation de la femme est dû, à en croire le collectif FMJC, à la méconnaissance des données fournies à la Commission électorale nationale indépendante par les femmes dites de la rue, notamment celles liées à leurs identités, à l’oubli des lieux d’inscription selon qu’on habite telle ou telle autre commune, malgré les structures d’accompagnement sociales mises en place. L’ouverture tardive de certains centres d’inscription n’ont pas permis à certaines femmes commerçantes à s’enrôler.

Ce rapport a également déploré une très faible intégration du genre dans le processus, suite à la non implication des médias dans la sensibilisation d’éveil de couche féminine. Pour Madame Keneth Ampi, Coordinatrice du FMJC, les médias ont plus mis en scène les hommes que les femmes dans les débats.

Dans sa politique axée sur le genre faisant suite à la campagne de sensibilisation pour la participation accrue des femmes aux postes de responsabilité, campagne lancée en 2016 avec l’appui de Diaconia et de l’Agence Suédoise pour le développement, FMJC compte sensibiliser la population pour qu’elle soit emballée pour la participation politique des femmes.

L’Ong inscrit dans ses actions dans le cadre de cette campagne, la rencontre avec les partis politiques pour croître leurs ambitions, leurs projets de société et la place de la femme dans ces projets. D’où la diffusion du spot accompagnant cet article.

Belinda Idiakamba

Please follow and like us:
0

?>