La maternité en temps voulu pour éviter la fistule obstétricale

Une fistule obstétricale désigne une brèche de la filière pelvi-génitale. Il s’agit d’une lésion provoquée par l’accouchement qui affecte entre 50000 et 100000 femmes dans le monde chaque année. Elle survient en cas de dystocie (difficulté), après un accouchement long et difficile. Elle entraîne très souvent la mort du bébé et une incontinence chronique chez la mère (pertes d’urines et/ou de selles). Les fistules obstétricales affectent surtout les Africaines et les Asiatiques, car elles sont liées à un accès limité aux soins médicaux. Non traitées, elles peuvent provoquer des infections et des affections rénales, voire le décès. Le traitement repose sur la chirurgie.

Autrement dit, une fistule est la formation anormale d’une connexion entre deux organes internes, entre le vagin et l’intestin par exemple, entre un organe et la surface du corps, comme entre le rectum et la peau, ou entre deux vaisseaux sanguins, comme entre les artères ou les veines.

Cette pathologie était au cœur d’une matinée d’échanges et de sensibilisation avec les femmes du quartier Kingabwa dans la Commune de Limete, vendredi 5 mai 2017. Le Docteur Dolores NEMBUNZU, Médecin Directeur à l’hôpital Saint Joseph de Kinshasa et Responsable de Fistula Clinic était l’oratrice de cette journée d’échange. D’entrée de jeu, elle a expliqué à ces femmes la cause de cette maladie qui intervient généralement après un accouchement difficile. Bien que la fistule obstétricale soit répertoriée en grand nombre à l’intérieur du pays, il faut en parler aux femmes des quartiers périphériques susceptibles d’en être victimes, et dont le remède à la maladie reste une intervention chirurgicale, a renseigné le docteur NEMBUNZU.

Au cours des échanges, la Responsable de Fistula Clinic a exhorté son assistance à faire la part des choses entre les problèmes de santé et la suspicion. D’après elle, la foi n’exclut pas la prévention aux maladies liées à la santé maternelle de la femme. Disposée et ouverte, Dolorès NEMBUNZU a répondu aux questions des jeunes filles et des femmes venues nombreuses pour apprendre plus sur cette maladie. Leurs préoccupations ont concerné essentiellement le cycle de la femme et les méthodes de contraception naturelle. Il faut savoir que la fistule obstétricale est causée par un accouchement prématuré lorsque le bassin de la femme n’est pas suffisamment développé ou encore par un accouchement difficile, mais aussi par un avortement mal fait.

Aussi, la fistule n’est pas à confondre avec l’incontenance, qui elle se définit comme l’émission involontaire d’urine par la vessie, contrairement à la fistule dont les urines coulent à longueur de journée jusqu’à obliger celle qui en souffre à s’isoler de la communauté en raison de la puanteur qu’elle dégage. La Responsable de Fistula Clinic a appelé ces femmes à se méfier de médicaments en provenance des « marchés noirs » avant de préciser que la réparation des femmes victimes de la fistule obstétricale et des autres anomalies de l’organe féminin est gratuite au sein de Fistula Clinic.

Ferha NTUMBA

Please follow and like us:
0

?>