Entreprendre, innover et investir : Kinshasa vit au rythme de la FAIKIN

Le secteur agricole congolais est considéré comme une perspective de développement susceptible de contribuer au décollage de l’économie nationale. Selon les statistiques, le pays dispose d’une superficie cultivable estimée à quelque 80 millions d’hectares dont moins de 10 millions seulement sont mis en valeur. Dans le souci de vulgariser le rôle majeur que joue le secteur agricole en République Démocratique du Congo (RDC), l’Hôtel de ville de Kinshasa, par le truchement du Ministère provincial de l’agriculture et développement rural, organise depuis une année, la Foire Agricole Internationale de Kinshasa (FAIKIN).

Lancée ce samedi 19 août 2017, la deuxième édition de la Foire agricole internationale de Kinshasa  se tient cette année sous le thème : “entreprendre, innover et investir dans l’agriculture en RDC”.

« La FAIKIN est non seulement une vitrine de rencontre et d’échanges de connaissances dans le secteur agricole mais aussi un tremplin pour l’essor de ce secteur névralgique et promoteur de l’économie de notre pays », a déclaré le Gouverneur de la ville province de Kinshasa dans son mot d’ouverture. André Kimbuta qui a invité les kinois et kinoises à venir nombreux pour profiter de cet événement forain, a sensibilisé l’assistance sur l’importance de l’agriculture avant d’exhorter la jeunesse kinoise à la prise de conscience sur l’amour des travaux champêtres.

 

A en croire Magloire Kabemba, Ministre provincial de l’agriculture et développement rural, cette deuxième édition de la foire agricole se tient au cours d’une période difficile caractérisée par une conjoncture économique difficile que traverse le pays. Par ailleurs, elle constitue un outil stratégique au service de la promotion des investissements agricoles de la ville de Kinshasa et de la RDC, en vue de valoriser les productions des agriculteurs congolais.

Au-delà d’être la plateforme par excellence pour la présentation des potentialités et opportunités de la ville et du pays dans le domaine agricole pour attirer les investisseurs, la FAIKIN offre la possibilité aux acteurs du secteur agricole et des secteurs connexes de nouer des relations d’affaires et de découvrir des nouveaux marchés. Elle se veut une tribune de renforcement de partenariat public-privé, de présenter les innovations dans ce secteur.

Il faut dire que cette édition de la foire agricole met un accent particulier sur l’entreprenariat, notamment celui des jeunes à travers des projets novateurs, des startups et sur l’investissement dans le domaine agricole et connexe. D’où la présence de l’agence nationale pour l’investissement (ANAPI), du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), de quelques banques et institutions financières ainsi que des ministères de l’industrie et de la recherche scientifique et technologique. Toute les facettes du monde agricole sont représentées à cette deuxième édition à savoir : les cultures vivrières et pérennes, les filières animales, l’agro fourniture, pour ne citez que celles-là.

Au programme, des ateliers interactifs sur les techniques agraires, de pêche, de jardinage, des allées marchandes pour s’approvisionner en différents produits agricoles, des espaces jeunesses réservés aux enfants, des promenades organisées sur un lac artificiel, la découverte des animaux de la ferme espoir mais également des espaces « malewa » à la kinoise, une sorte de restaurant de fortune, pour égailler les papilles des visiteurs à cette foire agricole. Des forums sont organisés tout au long de cette FAIKIN, consacrés à l’entreprenariat, à l’innovation et à l’investissement et sont animés par l’ANAPI, le FPI et le Ministère national de la recherche scientifique et technologique.

Le Directeur Général de l’Académie des Beaux Arts (ABA) institution d’enseignement supérieur qui accueille cette foire, a exprimé sa gratitude à l’endroit des organisateurs de cet événement forain dédié à l’agriculture pour le choix porté sur ce site, avant de solliciter l’intervention des autorités du pays pour la réhabilitation de la voirie de cet établissement tant universitaire que touristique.

Pour rappel, la première édition de la FAIKIN avait connu un engouement sans précédent qui lui avait value le titre de meilleur événement de l’année 2016. Ainsi, le souhait pour les organisateurs est que cette deuxième édition rencontre le même succès, malgré la conjoncture difficile que traverse actuellement le pays.

Il faut signaler que cette foire agricole vise à redorer le blason de l’agriculture congolaise afin de la rendre compétitive et susceptible de générer plusieurs emplois. Elle se tient jusqu’au 27 août prochain.

Ferha Ntumba

Please follow and like us:
0

?>