Dolorès NEMBUNZU ou la passion de soigner

Depuis 6 ans à la tête de l’hôpital Saint Joseph, le Docteur Dolorès NEMBUNZU estime qu’être une femme aux commandes est loin d’être un motif de satisfaction. C’est plutôt une grande responsabilité. Pour le numéro 1 de cet hôpital privé catholique, il a fallu mériter la confiance des autorités ecclésiastiques et des personnes qui l’ont jugé valable pour ce poste. La gynécologue a affirmé que cette responsabilité implique de faire face aux problèmes quotidiens liés à la gestion et au fonctionnement de l’hôpital ainsi que du personnel soignant et administratif.

Gynécologue, chirurgienne de fistule obstétricale, Dolores NEMBUNZU est mariée et mère de 3 enfants. Après ses études de médecine à l’Université d’Alger en Algérie, elle a fait sa spécialisation de médecine tropicale en Belgique. De retour en République Démocratique du Congo, son pays, en 1987, elle a d’abord travaillé dans l’ex-province orientale comme médecin traitant, puis comme médecin directeur pendant 4 ans. Revenue à Kinshasa, Dolorès NEMBUNZU est admise à l’hôpital Saint Joseph depuis 1991 où elle a occupé tour à tour le poste de Chef de services de gynécologie obstétricale, Directrice médicale, Coordonnatrice de Fistula Clinic jusqu’en 2011, avant d’être nommée Médecin Directeur par le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya.

Approchée par Florilège Magazine, elle a affirmé n’avoir jamais été confrontée aux barrières liées à son genre tout au long de son parcours professionnel. S’agissant de Fistula clinic, d’après sa Coordonnatrice, cette entité médicale est née en 2003 suite à la collaboration entre l’hôpital Saint Joseph et l’ONG belge Médecin Sans Vacances. Contactée personnellement en tant que gynécologue par les urologues de cette ONG et après avoir suivi une formation de trois ans, le Docteur NEMBUNZU procède aux interventions chirurgicales depuis 2016 sur les femmes victimes des fistules obstétricales et des liens personnels sont nés entres les institutions.

dolores C art2

A en croire cette chirurgienne obstétricale, Fistula Clinic constitue la réalisation de sa vocation d’une médecine tournée vers le social. Pour elle, la médecine est un service pour personnes démunies, sans ressources. Cette unité reçoit pour la plupart des malades en provenance de l’intérieur du pays, et très souvent sans revenus pouvant couvrir leurs frais médicaux. La clinique opère 16 malades par mois et jusqu’ à 180 patientes par an. 90 % de ces malades viennent des ex-provinces de Bandundu et de l’Equateur. D’autres encore viennent de la République d’Angola.

Le Médecin Directeur de l’hôpital Saint Joseph a, par ailleurs, exhorté les femmes à surpasser les préjugés sociaux et culturels. Elles doivent prendre conscience du dynamisme de la vie qu’il faut prendre avec bon sens.

Ferha NTUMBA

Please follow and like us:
0

?>