Ade Mode ou le stylisme par passion

Il y a des situations qui constituent des signes avant-coureurs dans la vie des hommes et qui permettent l’éclosion d’un talent latent. C’est la petite histoire de Madame GALA MAKEBI Adeline, qui s’est tournée vers le stylisme par passion et par souci de s’habiller de manière originale. Alors qu’elle attendait son premier enfant, elle sera déçue par son couturier qui ne finit pas à la date convenue, la confection de la tenue prévue pour la sortie de maternité. C’est ce qui sera à l’origine de sa formation en esthétique.

Ce désagrément va la pousser à confectionner seule ses vêtements afin d’avoir un style unique et surtout avoir ses vêtements quand elle veut. Au fur et à mesure qu’elle confectionnait ses propres vêtements, elle attirait l’attention sur elle et se faisait petit à petit une petite réputation.

Désormais, elle ne travaillait plus pour elle-même, mais aussi pour sa clientèle devenant de plus en plus nombreuse. Et pour perfectionner ses techniques de couture, elle va s’inscrire à de cours de stylisme pour finalement créer une somptueuse maison « Ade Mode ».

Ade Mode travaille depuis trois ans sous contrat avec VLISCO. La rencontre avec cette prestigieuse marque de pagne s’est faite de manière insolite, nous a affirmé ADE MODE. La finesse et la particularité de son style ont suffit pour conforter sa position auprès de son partenaire VLISCO.

Quoi de plus évident qu’au terme de son premier défilé avec la marque VLISCO elle se voit décernée un certificat de «  connaisseuse de style ».

Quant aux spécialités de Ade Mode, elle s’est focalisée dans la couture Dame avec la fameuse méthode de « nid d’abeille» importée de l’Afrique de l’ouest avec l’affluence des commerçantes vers le Benin en particulier.

S’agissant de sa vie privée, Adeline GALA MAKABI est mariée et mère de plusieurs enfants. Pour concilier sa vie de femme, pas besoin pour elle de ramener du boulot chez elle, sauf en cas d’extrême nécessité. Dimanche et lundi sont ses deux jours de repos.

Porteuse de plusieurs rêves, Ade Mode envisage la création dans un avenir proche d’une école de stylisme où elle compte assurer une formation gratuite à des jeunes filles qui n’ont rien à faire de leurs temps libres. L’ambition est de créer une nouvelle race de stylistes mais surtout leur éviter l’oisiveté, car dit-t-elle, le métier de styliste est un métier d’avenir, pouvant permettre aux jeunes garçons et filles de se prendre en charge et de se rendre utile non seulement pour leurs familles, mais aussi et surtout pour leur pays.

Après 18 ans de métier, Ade Mode évoque des difficultés qu’elle a rencontré tout au long de son travail, notamment le manque de personnel qualifié, le comportement difficile des certaines clientes, la détérioration de la desserte en énergie électrique et la concurrence qui bat actuellement son plein dans le métier de couturier. Malgré cela, Adeline GALA MAKABI est confiante de l’avenir prometteur du métier de couturier et de styliste en République Démocratique du Congo et dans le monde, car on n’arrêtera jamais de bien s’habiller.

Ferha NTUMBA K.

Please follow and like us:
0

?>